Recrutement

ACTUALITÉ

PERMIS B EN GRÈVE
En raison de l’allongement toujours croissant des délais d’attente pour l’obtention d’une date d’examen de permis de conduire catégorie B,
votre auto-école est EN GRÈVE.
(Les formations en cours sont bien évidemment assurées)
 
Après avoir réduit de manière drastique les entrées en formation catégorie B, à compter du lundi 28/03/2022 et jusqu’à un retour à la normal, toutes les inscriptions au permis voiture, filière traditionnelle sont suspendues.
 
 
Nous revendiquons :
 
-       Un nombre de places d’examen correspondant à l’activité réelle de notre entreprise passant par une augmentation significative des publications des créneaux disponibles sur RDV PERMIS.
-       Des contrôles ainsi que des sanctions à l’encontre des établissements ne respectant pas les règles d’attributions des places d’examen (ETP).
 
 
Pour information, voici les raisons des retards actuels :
 
-       Les confinements successifs ; Périodes durant lesquelles, les formations pratiques et examens de permis ont été suspendus. Malgré cela, les formations théoriques et passages de code se sont poursuivis créant un embouteillage au niveau des plannings de conduite et des examens pratiques.
 
-       La pénurie d’inspecteurs. Le manque d’effectif a été dénoncé lors d’un mouvement de grève des inspecteurs du permis de conduire le 18 octobre 2021.
 
-       Les annulations des permis de conduire ; Depuis la reprise des examens les auto-écoles sont très impactés par les annulations de dernières minutes reçu avec pour seul motif : « Votre réservation à l'examen pratique du permis de conduire pour la catégorie B (…) a été annulée par l'administration à la suite d'un imprévu de dernière minute. Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée. ». À la suite de ces annulations, les places de permis ne sont pas systématiquement réattribués pénalisant d’autant plus les candidats.
 
-       Les inégalités territoriales : certains départements ou villes sont en souffrance comme l’Ile-de-France, Les Bouches-du-Rhône, Lyon, le Calvados.
 
-       La mise en place de RDV PERMIS, la plateforme d’attribution de places d’examens de permis de conduire. Depuis le 01 novembre 2021, les places de permis sont publiées de façon hebdomadaire sur un système « premier arrivé-premier servi » avec la mise en place d’un seuil bien inférieur à l’activité réelle des établissements qui ont vu une forte baisse de leur nombre mensuel de places de permis de conduire.
 
 
-       La fermeture du site CONVONOM au 31 octobre 2021. Tous les candidats libres et les candidats en attente de place inscris se sont retrouvés au point de départ sur le nouveau système RDV PERMIS et ce malgré parfois déjà plusieurs mois d’attente « pour rien ».
 
 
Les conséquences :
 
-       Une désorganisation totale d’un système qui était dépassé et largement perfectible.
-       Des milliers de candidats qui attendent une place d’examen mettant en péril une formation, une carrière professionnelle et/ou dégradant leur situation familiale.
-       Une forte hausse de personnes roulant sans permis.
-       Des établissements formant leurs élèves tant bien que mal tandis que d’autres vendent des places d’examens plusieurs centaines d’euros ou au plus offrant.
-       Aucune reconnaissance de ce problème de la part de l’administration et des pouvoirs publiques.
-       La dégradation de nos conditions de travail (incivilités et menaces) et mise en cause inappropriée de notre responsabilité.
 
 
Les solutions :
 
-       Détacher du personnel supplémentaire à titre exceptionnel (fonctionnaires, agents de l’état, réservistes) pour résorber le retard accumulé.
-       Des contrôles ainsi que des sanctions à l’encontre des établissements ne respectant pas les règles d’attributions des places d’examen (ETP) et une réattribution des places détournées.
-       La privatisation du code de la route étant un réel succès en termes de délai de présentation ; En faire de même pour la partie pratique du permis de conduire.
 
 
Nous sommes actuellement en pleine période électorale, il est peut-être temps de tous nous faire entendre, professionnels et candidats !

LA CIRCULATION INTER-FILES 2021

À titre expérimental, à partir du 2 août 2021, et pour 3 ans, la circulation inter-files (CIF) est de nouveau autorisée pour les deux-roues et trois-roues motorisés, sur les autoroutes et les voies rapides, dans 21 départements. 
La CIF consiste à circuler entre les files de véhicules à l’arrêt ou roulant à vitesse réduite, dans un trafic dense et congestionné.
 

Modalités de l'expérimentation : qui et quand ?

POUR QUI ?
 
  • Autorisés :  les deux-roues ou trois-roues motorisés de moins d'un mètre de large
  • Non autorisés : les tricycles à voie large, les side-cars et les quads
DANS QUELLES CIRCONSTANCES ?
 
  • Lorsque la circulation est dense et qu'elle s'établit en files ininterrompues sur toutes les voies
  • Lorsque l'espace entre les véhicules est suffisant pour passer

Modalités de l'expérimentation : Où ?
 

  • Sur les autoroutes et les routes à deux chaussées séparées par un terre-plein central et dotées d’au moins deux voies chacune, où la vitesse maximale autorisée est supérieure ou égale à 70 km/h
 
  • Entre les deux files de véhicules situées les plus à gauche de la chaussée
 
  • Dans les 21 départements concernés par l'expérimentation : les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône, la Drôme, l'Essonne la Gironde, la Haute-Garonne, les Hauts-de-Seine, l’Hérault, l’Isère, la Loire-Atlantique, le Nord, Paris, les Pyrénées-Orientales, le Rhône (y compris la métropole lyonnaise), la Seine-et-Marne, la Seine-Saint-Denis, le Val-d'Oise, le Val-de-Marne, le Var, le Vaucluse, et les Yvelines.

Les règles à respecter :

  • La circulation inter-files se pratique à une vitesse de 50 km/h au maximum, avec un différentiel de 30 km/h par rapport aux autres véhicules.
 
  • Lorsque le trafic se fluidifie et que les véhicules circulent à plus de 50 km/h sur au moins une des deux files, les deux ou trois-roues motorisés doivent reprendre leur place dans les voies
    Avant de circuler en inter-files, le conducteur avertit de son intention les autres usagers
     
IL NE FAUT PAS :
 
  • Forcer le passage, ou tenter de passer si l'espace entre les véhicules n'est pas clairement suffisant
 
  • Dépasser un autre deux-roues ou trois-roues motorisé circulant devant soi, en inter-files
 
  • S'engager en circulation inter-files lorsque la voie est en travaux ou couverte de neige ou de verglas
     
 

Zoom sur le différentiel de 30 km/h


L’écart de vitesse en CIF,  entre motos et véhicules ne peut pas être supérieur à 30 km/h.
Ainsi, la vitesse des motards en inter-files est plafonnée :
 
- à 30 km/h si la circulation est à l’arrêt
- à 40 km/h si les automobilistes roulent à 10 km/h
- à 50 km/h dès lors que la vitesse des véhicules se situe entre 20 km/h et 50 km/h
Au-delà de 50 km/h, on considère que le trafic s’est fluidifié : les motards doivent quitter l’inter-files et réintégrer leur place dans les voies.
 
Pourquoi cette expérimentation ?

La circulation inter-files n'est pas autorisée par le code de la route, mais elle est souvent pratiquée.
L'expérimentation va permettre d'étudier les conditions dans lesquelles cette pratique pourrait être autorisée, sécurisée et enseignée.
Page en cours de modifications
Pour consulter la suite des articles cliquez ci-dessous
 

Haut de page

SATISFACTION

CLIENT

100%

Taux de réussite

MOTO

93%

Taux de réussite

VOITURE

68 %

Permis

Accéléré ou

traditionnel

D'après l'UFC QUE CHOISIR

L' AUTO-ECOLE LES 3 AS

possède l'un des meilleures taux de réussite de VITROLLES

Le taux de réussite national est de : 57%











AUTO-ECOLE LES 3 AS

Arcades du Colonel de Courson

13 127 VITROLLES

09.52.46.59.05

07.68.07.02.60

[email protected]

Chez nous, personne ne reste sur le carreau...



Copyright LES 3 AS © 2017 Tous droits réservés.

( reproduction partielle ou totale interdite )