LE PERMIS MOTO

( A1 - A2 )
VERSION 2020
DEROULEMENT DU PERMIS MOTO

- L'épreuve théorique moto comprend :
 
➔ Une épreuve individuelle portant sur les connaissances des risques inhérents à la conduite d'une motocyclette ;
➔ La durée est d'environ 25 minutes et réalisée auprès des organismes agréés par l'Etat ;
➔ 40 questions en lien direct avec la conduite d'une moto dont 10 vidéos ;
➔ Résultat d'obtention minimum 35/40 ;

➔ Un test de maniabilité (déplacement de la moto sans l'aide du moteur) ;
➔ Une allure réduite sans passager ;
➔ Un freinage ;
➔ Une allure réduite avec passager ;
➔ Un slalom ;
➔ Un évitement ;

- Une épreuve en circulation de 40 minutes qui comprend :
Le candidat doit obtenir 21 points sur 27 points sans erreur éliminatoire pour valider l'épreuve de la circulation.

➔ Un bilan des compétences catégories A1 et A2 ( CEPC ) ;
➔ Les 9 domaines de compétence évalués ;
➔ La trajectoire de sécurité ;
➔ Les erreurs éliminatoires à éviter;
 
 
- Le Centre d'examen de VITROLLES :
➔ Plan général ;
➔ Le centre d'examen ;
➔ Dispositon du centre d'examen ;
➔ Les pistes moto ;
I L'EPREUVE THEORIQUE MOTO
Une épreuve individuelle portant sur les connaissances des risques inhérents à la conduite d’une motocyclette

Le nouvel examen du code moto, baptisé ETM pour « Épreuve Théorique Moto », comportera une base inédite de questions axées autour de 9 thèmes :
 
1 Les dispositions légales en matière de circulation routière ;
2 Le conducteur ;
3 La route ;
4 Les autres usagers de la route ;
5 La réglementation générale ;
6 Les éléments mécaniques liés à la sécurité ;
7 Les équipements de protection et autres éléments de sécurité des véhicules ;
8 Les règles d’utilisation du véhicule en relation avec le respect de l’environnement ;
9 Et enfin, les premiers secours.
 
La durée est d'environ 25 minutes et réalisée auprès des organismes agréés par l’Etat

Tout comme pour passer l’ETG, l’ETM se déroule dans un centre d’examen agréé tenu par l’un des opérateurs privés.
Le tarif de l’Épreuve Théorique Moto est de 30 € TTC.

40 questions en lien direct avec la conduite d’une moto dont 10 vidéos

Comme pour le code voiture, l’épreuve moto comporte 40 questions.
Pour obtenir l’ETM, vous devez donner un minimum de 35 bonnes réponses sur 40 questions.
II L'EPREUVE HORS CIRCULATION
Les consignes de l'examen hors circulation :

- Aucune consigne complète des exercices n’est à donner le jour de l'épreuve.
- l’expert peut, à l’aide de ses fiches, répondre aux questions des candidats.
- Aucune démonstration ne sera réalisée.
- L’expert pourra rappeler les grandes lignes de l’épreuve hors circulation.
 
➔ Le candidat dispose d’un seul essai pour l’exercice du déplacement de la moto sans l’aide du moteur.
➔ Le candidat dispose de 2 essais sauf en cas de chute.
➔ Rappeler l’ordre de passage des candidats.
➔ La nécessité pour le candidat de se tenir prêt et équipé.
Déplacement de la moto sans l'aide du moteur :
Fiche N° 1 :
Fiche N° 2 :
Consignes de réalisation :

- Moto béquillée et positionnée en A
 
- Le candidat la débéquille et la pousse en marche avant vers B jusqu’au franchissement par la roue arrière de la porte de cônes (point de contact au sol)
 
- Puis la recule en A
 
- Il immobilise la moto et la béquille
Particularités :

- Un seul essai
 
- Notation conservée pour les 2 essais dynamiques
 
- Si correctement réalisé : 3 pieds autorisés
 
- Si incorrectement ou non réalisé : 2 pieds autorisés
Allure réduite sans passager :
Fiche N° 1 :
Fiche N° 2 :
Consignes de réalisation :

- En roulant au pas, le candidat effectue le parcours de A vers B
 
- Si Boîte de Vitesses Manuelle, le parcours est chronométré. Le chrono est déclenché au passage de la roue arrière, point de contact au sol, entre les 2 cônes situés en zone de départ A et arrêté lors du passage de la roue arrière, point de contact au sol, entre le 2 cônes situés en B.
 
- Le candidat marque un arrêt en 4 point de contact au sol de la roue avant entre la première ligne et la ligne médiane matérialisant de la zone d’arrêt.
Particularités :

- Le temps entre A et B à l’aide d’un chronomètre et la notation varie en fonction du temps réalisé

- Temps  à 16" A (inferieur ou égal)
- Temps à 14" et > à 16" = B (compris entre)
- Temps > à 14" = C (supérieur)

- Lors de l’arrêt en 4, aucune marche arrière n’est autorisée mais pas sanctionnée.
Freinage :
Fiche N° 1 :
Fiche N° 2 :
Consignes de réalisation :

- Après le départ au point 4 :
 
Le candidat effectue un demi-tour au point 4 dans la limite des lignes de rives et du 1er cône du slalom puis suit le tracé de la fiche.
 
- Au passage à la ligne C6 il doit effectuer un freinage.
 
- Limite C5 en piste sèche.
- Limite C4 en piste humide.
 
- Passage de la 3ème vitesse avant le freinage.
Particularités :

- Évaluation de la qualité du freinage :
l’expert vérifiera l’absence de décollement de la roue arrière et la capacité du candidat à maintenir son guidon
 
- A2 vitesse minimum 50 km/h radar (53 compteur) (pas de marge)
- A1 vitesse minimum 50 km/h  radar (53 compteur) (marge de 5 km/h)
 
- L’anticipation du freinage consiste en un déclenchement du freinage avant la ligne C6 sans aucune ambiguïté possible.
Allure réduite avec passager :
Fiche N° 1 :
Fiche N° 2 :
Consignes de réalisation :

- Moto immobilisée à proximité de la ligne C4 ou C5.
 
- Le passager s’installe à l’arrière de la moto.
 
- Le candidat effectue le parcours à allure réduite comme indiqué sur le schéma.
 
- Le candidat immobilise la moto dans la zone de dépose du passager comprise entre la porte de piquets et la porte de cônes.
Particularités :

- Le passager doit se tenir des deux mains à la moto ou au motard, le plus près possible du conducteur, les pieds sur les repose-pieds et les genoux serrés. Toute autre attitude ne peut être acceptée.
 
- Il est strictement interdit pour le passager de communiquer avec le candidat en dehors de la phase de montée et de descente de la machine.
Slalom - Evitement :
Fiche N° 1 :
Fiche N° 2 :
Consignes de réalisation du slalom :

- A l’aller, le 3ème rapport de vitesse sera engagé avant le 1er cône de slalom
 
- Effectuer la remontée en slalom selon le tracé après avoir déposé le passager
- Vitesse radar prise en ligne C7
 
- A2 vitesse minimum 40 km/h radar (43 compteur) (pas de marge)
- A1 vitesse minimum 40 km/h radar (43 compteur) (marge de 5 km/h)
 
- Effectuer un 1/2 tour en bout de piste comme indiqué sur le schéma pour réaliser l'évitement
Consignes de réalisation de l'évitement :

- Au retour, il faut avoir engagé le 3ème rapport de vitesse avant C6
 
- Effectuer un évitement selon le tracé
 
- Vitesse radar prise en ligne C6
 
- A2 vitesse minimum 50 km/h radar (53 compteur) (marge de 5 km/h)
- A1 vitesse minimum 50 km/h radar (53 compteur) (marge de 5 km/h)
 
- A la sortie de l’évitement, le candidat devra immobiliser l’intégralité de son véhicule (points de contacts au sol) dans la zone d’arrêt matérialisée par les 4 cônes bleus.
Notation de l'épreuve hors circulation :
CRITÈRES NOTE
Exercice correctement réalisé A
3 pieds au sol
2 pieds au sol si l'exercice de déplacement de la moto sans l'aide du moteur et correctement réalisé ( hors zone neutralisé )
A
Pied au sol supplémentaire ( hors zone neutralisé ) B
Obstacle déplacé ou renversé ( hors cône de l'évitement ) B
Défaut de maitrise du freinage identifié par une roue décollée B
Chrono compris entre 14" et 16" B
Chrono > à 14" C
Distance de freinage non respecté C
Anticipation du freinage C
Non respect de la vitesse minimum C
Erreur de parcours C
Cône d'évitement déplacé ou renversé C
Sortie de terrain C
Obstacle non franchi C
Arrêt hors zone C
2 B C
Chute de la moto
( sauf lors de l'exercice de déplacement de la moto sans l'aide du moteur )
Interruption
En cas de 2ème essai si notation C Interruption
Récapitulatif du parcours
À l'issue de la 1ère partie Déplacement de la moto sans l'aide du moteur (la pousette) vous devez effectuer votre parcours avec la possibilité de poser 3 ou 2 pieds au sol sur l'ensemble du parcours en dehors des zones neutralisées (carrés bleu et ronds bleu sur les fiches si-dessus)
Le lent

- La partie lente entre A et B (point de contact au sol de la roue arrière) doit être réalisée entre :

- Temps  à 16" A (inferieur ou égal)
- Temps à 14" et > à 16" = B (compris entre)
- Temps > à 14" = C (supérieur)
 
L'arrêt de précision

- Lors de l’arrêt en au plot bleu la roue avant doit se trouver dans la zone verte.
 
- Vous devez effectuer un demi-tour au dans la limite des lignes de rives (blanches) et du 1er cône du slalom puis suivre le tracé de la fiche.
 
Le freinage

- Au passage à la ligne C6 vous devez être en 3ème vitesse à 50 Km/h radar avant d'effectuer un freinage d'urgence.
 
- Limite C5 en piste sèche.
- Limite C4 en piste humide.

- Un freinage par anticipation ou un arrêt dans la zone rouge enteinera une notationation C
Le demi-tour avec passager

- La passager monte en C4 ou C5 et descend dans la zone de dépose du passager comprise entre la porte de piquets et la porte de cônes.
 
Le slalom
 
- Vous devez passer le 3ème rapport de vitesse  avant le 1er cône de slalom et vous passer la ligne C7 à 40 km/h radar (43 compteur).
 
 
L'évitement

- Vous devez passer à la ligne C6  être en 3ème vitesse à 50 Km/h radar (43 compteur) avant d'effectuer un évittement.

L'épreuve Hors Circulation en vidéo
Vidéo explicative de la Délégation à la Sécurité Routière
Après l'épreuve hors circulation :
Les résultats des candidats sont donnés par l'examinateur à l'issu du ou des deux passages.
Pour s'entraîner
Pour vous entraîner et memoriser les parcours de l'épreuve hors circulation, vous avez la possibilité de télécharger les pistes moto vierge A2 - A1 version 2020.
III L'EPREUVE EN CIRCULATION
Le temps consacré au candidat est de 40 minutes

Le candidat est évalué sur 9 compétences et sur sa façon d'appréhender les risques routiers dans diverses situations.
 
Il peut aussi avoir des points de bonus s'il se montre courtois et/ou pratique l'éco-conduite.
 
Un candidat peut obtenir jusqu'à 27 points au maximum.
 
Mais il faut 21 points , sans erreur éliminatoire, pour avoir le permis de conduire, ce qui laisse tout de même place à une certaine tolérance par rapport au stress du candidat et à son manque d'expérience.
Le bilan des compétences catégories A1 et A2 ( CEPC )
Voici en détail comment sont évaluées les 9 domaines de compétence
Connaitre et maitriser son véhicule
 
Savoir s'équiper et s'installer ( 2 points )

Cette compétence comprend la présentation de l'équipement et l'installation sur le véhicule.

L’installation consiste à régler les rétroviseurs, à mettre en fonction et vérifier le bon fonctionnement du feux de croisement et à vérifier l’absence de témoin d’alerte au tableau de bord avant le départ.
Toute anomalie doît être signalée.
 
Je vous conseil fortement de de dire et procéder comme suit :
"Mon casque est homologué, ajusté et à ma taille;
Je vérifie l'extinction de mes voyants d'alertes;
Mon feu de croisement est en bon état et fonctionne;
Mes rétroviseurs sont présents, propres et bien fixés;
Je monte sur la moto et je règles mes rétroviseurs."
 
 
Un candidat qui ne sera pas en mesure de présenter l'équipement prévu (cet équipement ne peut lui être prêté) sera excusé.
Savoir se positionner sur le véhicule, connaître et utiliser les commandes ( 3 points )

1. La position de conduite

L’expert vérifie la capacité du candidat à conserver tout au long de l'épreuve une bonne position de conduite:
 
- Les pieds doivent être parallèles au motocycle et non saillants ;
 
- Les genoux sont serrés au motocycle ;
 
- Le bassin est centré.
 
2. Boite de vitesses

L’expert vérifie si le candidat sait utiliser la boite de vitesses et en sélectionner les rapports de manière rationnelle.
 
3. Guidon

Le candidat sait manipuler le guidon de façon à maîtriser la trajectoire de son véhicule.
Elle doit permettre d’obtenir une bonne trajectoire et de prévenir ou de corriger les éventuels écarts de direction.
 
4. Commandes de freinage, d’embrayage (le cas échéant) et d’accélération

L’expert vérifie si le candidat sait utiliser de manière appropriée et chaque fois que cela est nécessaire le frein, l’embrayage et l’accélérateur.
 
5. Accessoires, tableau de bord et témoins

Pour cette composante l’expert s'attache à vérifier si :
➔ le candidat met correctement en service dès que nécessaire les accessoires indispensables au maintien de la sécurité ;
➔ le candidat connaît les informations du tableau de bord et prend les décisions qui s’imposent.
Appréhender la route
 
Prendre l'information ( 3 points )

1. Le candidat sait prendre l’information vers l’avant et latéralement

Le candidat recherche les indices proches et lointains situés dans le sens de la marche ou susceptibles de rencontrer sa trajectoire.
 
L’expert vérifie si, de manière générale, le candidat est en capacité de regarder assez loin, assez large, assez vite pour détecter les indices lui permettant de conduire en sécurité.
 
2. Le candidat sait prendre l’information à l’aide des rétroviseurs

Le candidat sait vérifier à l’aide de ses rétroviseurs qu’il ne surprendra pas ou ne gênera pas un autre usager.
L’expert vérifie, sur toute la durée de l’examen, si les contrôles effectués par le candidat permettent de s’arrêter, de changer de direction, de modifier son allure et de s'insérer dans la circulation en sécurité.
 
3. Le candidat sait prendre en compte les angles morts quand la situation l’exige

Lorsque la configuration des lieux l’exige le candidat sait compléter sa prise d’information par un contrôle en vision directe.
L’expert vérifie, sur l’ensemble de la prestation, si les contrôles et la mobilité du regard permettent de tenir compte des angles morts dans les situations le nécessitant.
Adapter son allure aux circonstances ( 3 points )

1. Adaptation de l’allure en fonction de la configuration des lieux et des conditions météorologiques

L’expert vérifie notamment, et tout au long de l’examen, si :
➔ le candidat sait adapter son allure à la largeur de la voie, lors des franchissements d'intersection, lors des changements de direction... ;
➔ le candidat sait ralentir progressivement avant l'arrêt ;
➔ le candidat est capable de mettre en œuvre les capacités d'accélération du véhicule quand la situation l'exige (dépassements, voies d'insertion, changements de file ...) ;
➔ le candidat est capable de participer à la fluidité du trafic sans commettre de ralentissements excessifs ou d'arrêts insuffisance de préparation).

2. Adaptation de l’allure en fonction des situations de conduite et de la densité de circulation

L’expert vérifie notamment, et tout au long de l’examen, si :
➔ le candidat sait adapter son allure à la largeur de la voie, lors des franchissements d'intersection, lors des changements de direction... ;
➔ le candidat sait ralentir progressivement avant l'arrêt ;
➔ le candidat est capable de mettre en œuvre les capacités d'accélération du véhicule quand la situation l'exige (dépassements, voies d'insertion, changements de file ...) ;
➔ le candidat est capable de participer à la fluidité du trafic sans commettre de ralentissements excessifs ou d'arrêts insuffisance de préparation).
Appliquer la réglementation ( 3 points )

1. Respecter les limitations de vitesse

Le non-respect des limitations de vitesse est à prendre en compte dans l'évaluation de cette composante.
Les excès de vitesse doivent s'apprécier globalement, en fonction des situations tout au long de l'examen.
 
2. Respect de la signalisation (horizontale/verticale)

3. Respect des règles de circulation

L’expert s'attache à vérifier si, les éventuels écarts à la réglementation sont dus à une nécessaire adaptation aux situations rencontrées, à une méconnaissance des règles de circulation ou à de l'inattention.
Partager la route avec les autres usagers
Partager la chaussée ( 3 points )

Pour l’ensemble des composantes, la mise en œuvre des placements et trajectoires préconisés sera conditionnée par l’état de la chaussée, la configuration des lieux, les conditions météorologiques, ainsi que par l’état du trafic.
 
1. Savoir se placer en ligne droite :

Hors agglomération : l’expert vérifiera que le candidat se positionne dans sa demi-voie de droite, en conservant un espace de sécurité suffisant avec l’accotement.
En agglomération : l’expert vérifiera que le candidat se positionne au centre de sa voie, pour augmenter son coussin de sécurité avec les autres usagers.
 
2. Savoir négocier les virages ou courbes en adoptant la technique de la trajectoire de sécurité :

En ligne droite, le candidat roule dans le tiers le plus a droite de sa voie.
Mais, dans un virage, plusieurs réflexes sont à adopter.
Avant l’entrée de la courbe, il adapte sa vitesse, puis sa position sur sa voie de circulation :
- dans un virage à droite, en se rapprochant de la ligne médiane ;
- dans un virage à gauche, en restant à droite de sa voie.
Lorsque la sortie est en vue, il reprend progressivement de la vitesse pour se replacer progressivement à droite de sa voie.
 
Le virage à droite :
 
 
 
- A entrée dans le virage
 
Le candidat adapte, au besoin, son allure avant d’aborder le virage
 
- B découverte de la zone de virage
 
Il se positionne dans sa demi-voie de gauche en conservant un coussin de sécurité avec l’axe médian
 
- C ajustement de la vitesse
 
Il maintient son allure ou à défaut ne la modifie pas de manière importante dans le virage
 
- D reprise de la stabilité
 
Dès que la sortie de virage est visible le candidat se repositionne à droite en reprenant sa marche normale.
Le virage à gauche 
 
 
- A entrée dans le virage
 
Le candidat adapte, au besoin, son allure avant d’aborder le virage
 
- B découverte de la zone de virage
Il se positionne dans sa demi-voie de droite en conservant un coussin de sécurité avec l’accotement
 
- C ajustement de la vitesse
 
Il maintient son allure ou à défaut ne la modifie pas de manière importante dans le virage
 
- D reprise de la stabilité
 
Dès que la sortie de virage est visible le candidat reste à droite et reprend sa marche normale.
 
 

3. Savoir se positionner en changement de direction et franchissement d’intersection :

L’expert vérifiera que le candidat sait sélectionner la voie de circulation, et s’y positionner, en fonction de la direction à suivre et des intersections à franchir.
 
4. Savoir se positionner en s’arrêtant :

L’expert vérifiera que le candidat sait se positionner, en toute sécurité, lors des phases d’arrêt.
Maintenir des espaces de sécurité ( 3 points )

1. Espacements latéraux

L'expert vérifie dans le cadre de la démarche du bilan de compétence si le candidat est capable de :
- maintenir des espaces latéraux suffisants avec le maintien de la sécurité ;
- maintenir des espaces de sécurité adaptés lors des dépassements, notamment au moment de se rabattre ;
- prendre en compte dans le maintien des espaces de sécurité les écarts éventuels des autres usagers, en particulier les plus vulnérables.
 
2. Espacements longitudinaux

L'expert vérifie dans le cadre de la démarche du bilan de compétence si le candidat est capable de moduler la distance de sécurité, devant et derrière sa motocyclette, en fonction de sa vitesse et des conditions de circulation.
Courtoisie
 
La courtoisie ( 1 point )

Le candidat se voit attribuer un point s’il a fait preuve pendant l’examen d’une attitude préventive et courtoise envers les autres usagers, et plus particulièrement les plus vulnérables
 
Le candidat se voit attribuer un point si :
 
➔ Il a démontré une attitude préventive à l'égard des usagers les plus vulnérables (piétons, deux roues, enfants, personnes âgées, etc.);
 
➔ Il a démontré sa capacité à interagir avec les autres usagers dans le but de résoudre favorablement des situations particulières.
Autonomie et conscience du risque
L’expert évalue l’autonomie et la conscience du risque du candidat au travers des compétences suivantes :
 
➔ analyse des situations ;
➔ adaptation aux situations ;
➔ conduite autonome.

S'agissant de l'analyse et de l'adaptation aux situations, l'évaluation intègre :
 
➔ l'observation du comportement du candidat ;
➔ la pertinence des réponses fournies par le candidat au questionnement éventuel de l'expert.
 
 
 
a) Analyse des situations ( 1 point )

L'expert fondera son évaluation sur la base de faits et de comportements observés.
Toutefois, il pourra questionner le candidat en cours d'épreuve, à l'occasion d'un arrêt, sur sa perception et son interprétation d'une situation de conduite rencontrée.
 
Dans tous les cas l'expert devra se poser les questions suivantes :
 
L’analyse est-elle assez rapide et juste pour permettre des décisions adaptées ?
Le candidat a-t-il des difficultés à traiter l’ensemble des informations dans certaines situations ?
Les éventuelles erreurs de conduite sont-elles dues à une mauvaise interprétation de la situation.
b) Adaptation aux situations ( 1 point )

La qualité de la décision est évaluée à partir des comportements observés.
 
Le cas échéant, le candidat sait expliquer les raisons de ses choix.
Il pourra être questionné en cours d'épreuve, à l'occasion d'un arrêt, par l'expert sur les conditions de réalisation d'une action de conduite rencontrée.
 
Dans tous les cas l'expert devra se poser les questions suivantes :
 
Le candidat fait-il preuve d’anticipation dans les décisions ?
Ses décisions sont-elles adaptées aux situations rencontrées ?
c) Conduite autonome ( 1 point )

Pendant la phase de conduite effective, le candidat est placé en situation d’autonomie pendant environ 10 minutes.
 
Cet exercice, qui peut être fractionné, consiste pour le candidat à suivre un itinéraire ou à se rendre vers un endroit préalablement défini par l’expert, balisés par des panneaux visibles.
 
L'évaluation porte sur :
 
➔ la capacité du candidat à suivre seul un itinéraire, à se dirigervers un lieu précis en utilisant la signalisation.
Les erreurs éliminatoires à éviter
Toute action, non-action ou tout comportement dangereux du candidat plaçant les autres usagers et/ou le véhicule dans une situation où la sécurité dépendrait essentiellement des réactions des tiers constitue une erreur éliminatoire.

Sans préjudice de cette définition, l’erreur éliminatoire est également constituée si le candidat commet l’une des infractions suivantes :

- Circulation à gauche sur chaussée à double sens (R. 412-9) ;
- Franchissement d’une ligne continue (R. 412-19) ;
- Circulation sur bande d’arrêt d’urgence (R. 412-8) ou les voies réservées (R. 412-7) ;
- Non-respect d’un signal prescrivant l’arrêt (R. 412-30, R. 415-6) ;
- Circulation en sens interdit (R. 412-28) ;

L’erreur éliminatoire entraîne obligatoirement l’échec à l’examen, qu’elle ait ou non nécessité une intervention physique ou verbale de l’expert.
 
En cas d’incapacité manifeste et durable du candidat à assurer la sécurité, l’expert peut décider de ne pas mener l’examen à son terme. Cette incapacité entraîne l’échec à l’examen. »

L'erreur éliminatoire, lorsqu'elle ne nécessite pas de la part de l'expert une intervention physique ou verbale, doit correspondre à une action susceptible d'entraîner une réelle mise en cause de la sécurité.
 
Dans tous les cas, sans en préciser le caractère éliminatoire, l'expert doit signaler clairement cette erreur au candidat.
La trajectoire de sécurité en vidéo
 
Vidéo explicative de la Délégation à la Sécurité Routière
 
 

Après l'épreuve
 
Les résultats des candidats sont envoyés par e-mail dans un délai de 48 Heures (week-end et jours fériés non inclus) à l’issue de l’examen à l'auto-école.
IV LE CENTRE D'EXAMEN DE VITROLLES
Plan général
 
- L'AUTO MOTO ECOLE LES 3 AS est situé à moins d'un kilomètre du centre d'examen de VITROLLES
Le centre d'examen
 
Le centre d'examen de VITROLLES accueil :

- Les épreuves du permis de conduire voiture de la zone de VITROLLES ;
 
- Les épreuves du permis de conduire B(E) C(E) D(E) des Bouches du Rhônes ;
 
- Les épreuves du permis de conduire Moto des Bouches du Rhônes ;
 
- Les épreuves pratiques TAXI des Bouches du Rhônes ;
 
- Les épreuves pratiques VTC des Bouches du Rhônes ;
 
- Les épreuves pratiques des TITRES PRO du groupes lourd et 2 roues ;
Dispositon du centre d'examen
 
Le centre d'examen se décompose comme suit :

- Un batiment accueil des candidats, enregistrement et formalités administratives, zone d'attente, machine à café, toilettes ;
 
- Une zone d'attente des candidats à l'épreuve hors circulation ;
 
- Deux pistes moto pour l'épreuve hors circulation ;
 
- Une zone de départ des candidats pour l'épreuve en circulation (HC) ;
Les pistes moto
 
Disposition des pistes moto :

- Piste moto n°1 et Piste moto n°2 ;
 
- Départ ;
 
- Lignes C4,C5, C6 et C7 ;
 
- Le 1/2 tours s'effectue en bout de piste au niveau des flèches jaune ;
 
- Attention aux anciens marquages (en rouges) qui peuvent porter à confision avec les diffèrentes lignes ;
 
- Une zone de départ des candidats pour l'épreuve en circulation (HC) ;
Copyright LES 3 AS © 2017 Tous droits réservés.
( reproduction partielle ou totale interdite )
 
 

Haut de page

SATISFACTION

CLIENT

100%

Taux de réussite

MOTO

93%

Taux de réussite

VOITURE

68 %

Permis

Accéléré ou

traditionnel

D'après l'UFC QUE CHOISIR

L' AUTO-ECOLE LES 3 AS

possède l'un des meilleures taux de réussite de VITROLLES

Le taux de réussite national est de : 57%











AUTO-ECOLE LES 3 AS

Arcades du Colonel de Courson

13 127 VITROLLES

09.52.46.59.05

07.68.07.02.60

[email protected]

Chez nous, personne ne reste sur le carreau...



Copyright LES 3 AS © 2017 Tous droits réservés.

( reproduction partielle ou totale interdite )